A partir des années 2000, la RUL multiplie les projets de coopération et intègre les grandes agglomérations de l’aire métropolitaine



Publié dans l'épisode n°15 - La gouvernance métropolitaine le Mercredi 1 janvier 2014.
photo

Les 18 réseaux de transports publics de la grande Région Lyonnaise (© Multitud)

Forte des projets qu’elle a conduit durant le mandat de Raymond Barre, l’association Région Urbaine de Lyon poursuit sur sa lancée dans les années 2000. Un nouveau cycle de forums thématiques est organisé : Loisirs de proximité et tourisme en 2002, Territoires de la métropole en 2003-2004, Attractivité économique, etc. La RUL va également engager des chantiers plus opérationnels associant les différents acteurs concernés à l’échelle de la métropole. Il s’agit notamment de la démarche Multitud initiée en 2002. Celle-ci visait à mettre à disposition des voyageurs des outils d’information (site internet et cartes papier) intégrant l’offre des multiples réseaux de transport en commun existant au sein de l’aire métropolitaine. Améliorés à plusieurs reprises, ces outils sont gérés depuis 2005 par le Conseil Régional en lien avec les Autorités organisatrices des transports en commun concernées (Multitud.org). Entre autres projets, on peut également évoquer la construction et l’animation depuis 2005 du réseau des Utopies Réalisées, produit de tourisme culturel réunissant 5 sites architecturaux emblématiques de la région lyonnaise. Enfin, la Région Urbaine de Lyon a mené à bien une démarche partenariale de réflexion prospective en 2009 et 2010. Intitulée Cap sur 2030, celle-ci visait à comprendre comment le territoire métropolitain pouvait se préparer aux mutations à venir et trouver des réponses nouvelles pour construire un développement durable.

Une autre évolution importante de la Région Urbaine de Lyon durant les années 2000 concerne la composition de ses membres. Depuis la création de la RUL, les départements du Rhône, de l’Isère, de la Loire, et de l’Ain s’étaient imposés dans cette instance comme les représentants « naturels » des territoires hors Grand Lyon. La situation va sensiblement évoluer durant la première moitié des années 2000 avec l’intégration des intercommunalités de Saint-Etienne, Vienne, Villefranche-sur-Saône et Bourgoin-Jallieu en 2002, de Roanne et Bourg-en-Bresse en 2005. Les principaux pôles urbains prennent place autour de la table de la coopération métropolitaine.


Anne DUBROMEL : A intégré l’association Région Urbaine de Lyon (RUL) en 1991 en tant que chargée de mission - Directrice de la RUL depuis 2002



Laisser un commentaire