La nouvelle donne initiée par Gérard Collomb : la démarche « territoires partenaires »



Publié dans l'épisode n°15 - La gouvernance métropolitaine le Mercredi 1 janvier 2014.

photo

Le Grand Lyon et les multiples intercommunalités voisines

En 2001, Gérard Collomb entame son premier mandat à la tête de la mairie de Lyon et du Grand Lyon. Sur le front métropolitain, il reprend à son compte les enseignements des années 1990. Convaincu de la nécessité de penser le développement de Lyon bien au-delà des frontières de l’agglomération, Gérard Collomb sait aussi que les liens avec les intercommunalités voisines ont été fortement distendus par les velléités d’extension du périmètre communautaire exprimées par Raymond Barre. Dès lors, pour le nouveau président du Grand Lyon, les prochaines avancées du chantier métropolitain passeront nécessairement par la construction de véritables relations partenariales avec les territoires voisins.

Lancée en 2003 par le président Gérard Collomb et portée par son cabinet, la démarche bilatérale appelée “territoires partenaires” donne un nom à cette stratégie. Elle se fonde sur les principes de relation interpersonnelle, d’égalité entre territoire et d’implication volontaire. L’objectif est d’entrer en dialogue avec la quinzaine de communautés de communes limitrophes au Grand Lyon pour envisager des projets concrets profitables aux deux parties. Néanmoins, très peu de projets concrets ont émergé de “territoires partenaires”. Parmi les rares exemples, on peut citer l’émergence de projets avec le Nord-Isère comme l’idée d’un prolongement de Léa vers Crémieu. Mais le plus important, c’est que la démarche “territoires partenaires” fait figure de modèle pour le fonctionnement métropolitain : tisser des relations, apprendre à coexister avant de se rapprocher plus avant, avancer par le partenariat volontaire où chacun apporte quelque chose, sont des principes aujourd’hui plébiscités.


Corinne TOURASSE : Responsable du Service aménagement et transports à la Direction Régionale de l’Equipement de 1997 à 2002 – Conseiller technique en charge de l’aménagement et des transports au cabinet du Président du Grand Lyon jusqu’en 2005 – Directrice de la prospective et de la stratégie d’agglomération jusqu’en 2008 – Directrice de la planification et des politiques d’agglomération au sein de la Délégation Générale au Développement Urbain


Paul BOINO : Directeur de l’Institut d’urbanisme de Lyon – auteur d’une thèse sur l’intégration fonctionnelle des centres urbains périphériques dans la métropole lyonnaise – a dirigé les ouvrages « Lyon, la production de la ville » et « Intercommunalité : politique et territoire »


Martial PASSI : Maire de Givors depuis 1993 – Conseiller général du Rhône depuis 1998 – Vice-Président du Grand Lyon en charge de la stratégie métropolitaine depuis 2007


Anne DUBROMEL : A intégré l’association Région Urbaine de Lyon (RUL) en 1991 en tant que chargée de mission - Directrice de la RUL depuis 2002



Laisser un commentaire