Michel Noir tente de faire de la Région Urbaine de Lyon (RUL) le lieu de régulation politique de la métropole



Publié dans l'épisode n°15 - La gouvernance métropolitaine le Mercredi 1 janvier 2014.

photo

Les espaces de développement identifiés par la charte RUL 2010 (© RUL)

La question métropolitaine ressurgit à la fin des années 1980 à l’occasion des travaux d’élaboration du nouveau Schéma Directeur de l’agglomération lyonnaise. Animés par l’agence d’urbanisme de Lyon, ces travaux se cristallisent autour de la problématique métropolitaine : comment faire de l’agglomération lyonnaise une métropole d’envergure européenne ? Et il apparait rapidement que cette ambition suppose de concevoir et d’organiser les politiques publiques à une échelle élargie, c’est-à-dire dépassant le seul périmètre de l’agglomération lyonnaise. Mais l’hypothèse d’un élargissement du périmètre du Schéma directeur se heurte à la volonté des conseils généraux de l’Ain et de l’Isère de préserver leur espace d’intervention. L’agence d’urbanisme propose alors de relancer la concertation à l’échelle métropolitaine en faisant renaitre la conférence de la Région Urbaine de Lyon sous la forme d’une association.

Créée en 1989, l’association RUL réunie les départements de l’Ain, de l’Isère, du Rhône et la Communauté Urbaine de Lyon, ainsi que le président du conseil régional et le préfet de région. Son objet est de promouvoir le partenariat et les complémentarités entre collectivités, mettre en place et administrer un organisme de concertation, faire toutes propositions en toutes matières d’aménagement du territoire de la RUL. L’adhésion à la RUL du Conseil Général de la Loire en décembre 1991 renforce la renaissance du bipole Lyon-Saint-Etienne.

A l’issue des élections municipales de 1989, Michel Noir, nouveau maire de Lyon et président du Grand Lyon, associe la gestion de l’agglomération à la conduite d’une stratégie territoriale à l’échelle de l’aire métropolitaine. Prenant la présidence de la RUL, Michel Noir va alors tenter de mettre en place un pilotage interinstitutionnel de la métropole par le biais de la RUL, dans un contexte où la métropolisation devient un axe central de la politique communautaire. Les réflexions conduites au sein de la RUL vont permettre de produire un document de prospective – « RUL 2010, Charte d’objectifs de la Région Urbaine de Lyon » – qui va contribuer à donner une vision d’ensemble des enjeux métropolitains et de ce qui fait système à cette échelle. En revanche, du fait des différences de vue qui l’opposent aux responsables des Conseils Généraux, Michel Noir va échouer à faire de la RUL une plate-forme politique, c’est-à-dire un lieu de coordination des politiques publiques conduites au sein de la zone d’influence de Lyon.



Un contexte marqué par la concurrence des territoires voisins de la Communauté Urbaine

Guy BARRIOLADE : Directeur de cabinet de Michel Noir à la Communauté Urbaine de Lyon de 1990 à 1995 – Secrétaire général de la communauté urbaine de Lyon de 1995 à 2001


Paul BOINO : Directeur de l’Institut d’urbanisme de Lyon – auteur d’une thèse sur l’intégration fonctionnelle des centres urbains périphériques dans la métropole lyonnaise – a dirigé les ouvrages « Lyon, la production de la ville » et « Intercommunalité : politique et territoire »



La création de la RUL

Anne DUBROMEL : A intégré l’association Région Urbaine de Lyon (RUL) en 1991 en tant que chargée de mission - Directrice de la RUL depuis 2002



Les intentions de Michel Noir pour la RUL

Pierre DUCRET : Secrétaire général de la Communauté Urbaine de Lyon de 1990 à 1996


Anne DUBROMEL : A intégré l’association Région Urbaine de Lyon (RUL) en 1991 en tant que chargée de mission - Directrice de la RUL depuis 2002



L’élaboration de la Charte RUL 2010

Anne DUBROMEL : A intégré l’association Région Urbaine de Lyon (RUL) en 1991 en tant que chargée de mission - Directrice de la RUL depuis 2002



Bilan de la gouvernance métropolitaine sous le mandat Noir

Anne DUBROMEL : A intégré l’association Région Urbaine de Lyon (RUL) en 1991 en tant que chargée de mission - Directrice de la RUL depuis 2002


Bernard JOUVE (1965-2009) : Directeur du Laboratoire de Recherches Interdisciplinaires Ville, Espace, Société (R.I.V.E.S.) de l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat (ENTPE) ; Coordonnateur de la Chaire UNESCO « Politiques urbaines et citoyenneté »
Hommage de l’Association Française de Science Politique



Laisser un commentaire