2008-2010, du Plan Campus au Schéma de Développement Universitaire, faire de l’Université de Lyon un des moteurs du développement économique de la métropole



Publié dans l'épisode n°13 - Le Grand Lyon s’invente « développeur économique » le Dimanche 1 janvier 2012.
photo

En mettant l’accent sur l’enjeu de l’innovation, la politique de développement économique communautaire conduite depuis la fin des années 1990 va mettre un coup de projecteur sur le rôle déterminant joué par l’Enseignement Supérieur et de la Recherche en la matière. De leur côté, les acteurs universitaires lyonnais vont mettre en scène leurs collaborations avec le monde économique en prenant part à l’élaboration des candidatures lauréates à l’appel à projet national sur les pôles de compétitivité. Ce premier succès sera le déclencheur d’une démarche sans précédent d’unification et de valorisation des forces universitaires lyonnaises dont le Grand Lyon sera un partenaire de premier ordre. Prenant appui sur l’association Pôle Universitaire Lyonnais (PUL) créée en 1995 et un contexte législatif national et européen reconnaissant à sa juste valeur la place de la connaissance dans les progrès de la civilisation, les acteurs universitaires lyonnais vont en effet affirmer leur volonté de développer leur capacité d’action collective afin de se montrer à la hauteur des attentes de la société et de l’accélération de la production mondiales de connaissances. De nombreuses étapes ont d’ores et déjà été franchies ces cinq dernières années.

En matière de recherche, prolongeant la dynamique initiée à l’occasion des pôles de compétitivité, les acteurs universitaires lyonnais ont obtenus la labellisation par l’Etat de plusieurs Réseaux Thématiques de Recherche Avancée (RTRA), Centres Thématiques de Recherche et de Soins (CTRS) et Instituts Carnot. Sur le volet de la gouvernance, on peut relever l’adhésion du PUL à la plateforme « Grand Lyon, l’Esprit d’Entreprise » dès 2005, suivi en 2007 du regroupement, en avant-première en France, des établissements universitaires de Lyon et Saint-Etienne au sein du Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur (PRES) « Université de Lyon ». Se substituant au PUL, l’Université de Lyon va permettre d’aller plus loin dans la construction d’une identité commune et la mise en place d’une politique concertée en matière de recherche et d’enseignement supérieur à l’échelle de la grande métropole lyonnaise. La force de la dynamique collective ainsi enclenchée va trouver à s’exprimer à l’occasion des multiples appels à projets nationaux qui vont se succéder jusqu’à aujourd’hui et pour lesquels l’Université de Lyon va figurer à de nombreuses reprises parmi les lauréats : « Opération Campus », « Laboratoires d’excellence », « Equipements d’excellence », « Initiatives d’excellence », etc.

Apportant un soutien financier, logistique et/ou humain à ces multiples projets, le Grand Lyon tend à faire de l’université une politique d’agglomération à part entière. De façon pionnière à l’échelle nationale, l’Université de Lyon et le Grand Lyon ont ainsi adopté en fin d’année 2010 un référentiel stratégique commun, le Schéma de Développement Universitaire (SDU), visant à « construire à l’horizon 2020 une université ouverte sur l’international, sur l’économie et intégrée dans la métropole. »



L’ambiance universitaire lyonnaise dans les années 1990

Philippe GILLET : Professeur de sciences de la Terre à l’Ecole Normale supérieure de Lyon de 1992 à 1997 – Directeur adjoint de 1998 à 2002 puis Directeur de l’Ecole Normale supérieure de Lyon de 2003 à 2007 - Président du Pôle universitaire de Lyon de 2004 à 2007 - Premier président du PRES Université de Lyon en 2007



L’étape fondatrice du Pôle Universitaire Lyonnais (PUL)

Philippe GILLET : Professeur de sciences de la Terre à l’Ecole Normale supérieure de Lyon de 1992 à 1997 – Directeur adjoint de 1998 à 2002 puis Directeur de l’Ecole Normale supérieure de Lyon de 2003 à 2007 - Président du Pôle universitaire de Lyon de 2004 à 2007 - Premier président du PRES Université de Lyon en 2007



2004-2005, la participation des acteurs universitaires aux dossiers de candidatures aux pôles de compétitivité

Philippe GILLET : Professeur de sciences de la Terre à l’Ecole Normale supérieure de Lyon de 1992 à 1997 – Directeur adjoint de 1998 à 2002 puis Directeur de l’Ecole Normale supérieure de Lyon de 2003 à 2007 - Président du Pôle universitaire de Lyon de 2004 à 2007 - Premier président du PRES Université de Lyon en 2007


Christophe CIZERON : Consultant au sein du Cabinet Algoé (en charge de l’accompagnement de la démarche Schéma de Développement Economique piloté par l’agence d’urbanisme de Lyon) de 1994 à 2002 - Conseiller technique en charge du développement économique, des relations internationales, de l’enseignement supérieur et de la recherche au cabinet du président du Grand Lyon de 2002 à 2004 – Directeur de cabinet du président du Grand Lyon de 2004 à 2009



La constitution du Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur (PRES) de Lyon et ses premiers succès

Philippe GILLET : Professeur de sciences de la Terre à l’Ecole Normale supérieure de Lyon de 1992 à 1997 – Directeur adjoint de 1998 à 2002 puis Directeur de l’Ecole Normale supérieure de Lyon de 2003 à 2007 - Président du Pôle universitaire de Lyon de 2004 à 2007 - Premier président du PRES Université de Lyon en 2007



Vers une véritable politique universitaire d’agglomération ?

Christophe CIZERON : Consultant au sein du Cabinet Algoé (en charge de l’accompagnement de la démarche Schéma de Développement Economique piloté par l’agence d’urbanisme de Lyon) de 1994 à 2002 - Conseiller technique en charge du développement économique, des relations internationales, de l’enseignement supérieur et de la recherche au cabinet du président du Grand Lyon de 2002 à 2004 – Directeur de cabinet du président du Grand Lyon de 2004 à 2009


François PAYEBIEN : Chargé de mission Développement économique à la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement Rhône Alpes (DRIRE) de 1987 à 1993 - Chargé de mission Aménagement du territoire au Conseil Régional Rhône Alpes jusqu’en 1998 - Responsable de l’innovation puis directeur du marketing et de la stratégie économique au sein de la Direction des Affaires Économiques et Internationales (DAEI) jusqu’en 2009 - Directeur général adjoint en charge du développement économique et territorial à la Communauté d’Agglomération des Portes de l’Isère (CAPI) jusqu’en 2010 - Directeur de cabinet du président de la CAPI


Jean-Louis MEYNET : Délégué général au développement économique et international du Grand Lyon de 1998 à 2007


Philippe GILLET : Professeur de sciences de la Terre à l’Ecole Normale supérieure de Lyon de 1992 à 1997 – Directeur adjoint de 1998 à 2002 puis Directeur de l’Ecole Normale supérieure de Lyon de 2003 à 2007 - Président du Pôle universitaire de Lyon de 2004 à 2007 - Premier président du PRES Université de Lyon en 2007


Marc BONNEVILLE : ancien directeur de l’Institut d’Urbanisme de l’Université Lyon 2 de 1991 à 2005 – auteur de l’ouvrage « Lyon, Métropole régionale ou eurocité ? » – Membre du Conseil de Développement de Saint-Etienne Métropole depuis 2006


Christophe CIZERON : Consultant au sein du Cabinet Algoé (en charge de l’accompagnement de la démarche Schéma de Développement Economique piloté par l’agence d’urbanisme de Lyon) de 1994 à 2002 - Conseiller technique en charge du développement économique, des relations internationales, de l’enseignement supérieur et de la recherche au cabinet du président du Grand Lyon de 2002 à 2004 – Directeur de cabinet du président du Grand Lyon de 2004 à 2009



Laisser un commentaire