Quels horizons pour le développement durable de l’agglomération lyonnaise?



Publié dans l'épisode n°12 - De l'écologie urbaine au développement durable le Mercredi 1 décembre 2010.
photo

L'usine hydro-électrique de Cusset à Villeurbanne en 2002 (© Agence d'urbanisme - Lyon)

La mise en œuvre de la démarche Agenda 21 et les différents outils qui en découlent – observatoire du développement durable, Plan climat, etc. – posent une double question pour le Grand Lyon. D’une part, pour être en accord avec l’approche systémique des enjeux sociétaux prônée par le développement durable, il est incité à élargir continuellement son champ de compétence pour être en mesure d’intervenir sur l’ensemble des dimensions du développement de l’agglomération. Dès lors, comment investir de nouveaux domaines d’action – énergie, solidarité, formation, etc. – en l’absence d’évolutions du cadre législatif ?

D’autre part, les enjeux environnementaux tendent à montrer les limites non seulement du monde physique mais également de l’action publique dans la résolution de ces enjeux. Si la sécurité sociale ou l’éducation nationale ont fait la démonstration du progrès apportés par les institutions collectives par rapport aux solutions individuelles, la menace environnementale semble remettre au goût du jour la participation de chaque citoyen à la prise en charge des enjeux collectifs. Plus que jamais, le Grand Lyon est ainsi appelé à adopter une posture de chef d’orchestre pour fédérer l’ensemble des acteurs et mettre en musique le développement durable de l’agglomération. Comment devenir un acteur fédérateur sans devenir un acteur hégémonique ?

Au-delà, si plusieurs grandes problématiques de développement durable ont d’ores et déjà été prises en compte par le Grand Lyon, d’autres devraient prendre le même chemin à l’avenir, dans la continuité des réflexions conduites aux niveaux local, national et international.






Pour une politique sociale plus affirmée

Nadia MABILLE : Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la prospective puis à la Délégation générale au développement urbain du Grand Lyon de 2003 à 2010 – Chargée de mission au Syndicat d’Etudes et de Programmation de l’Agglomération Lyonnaise (SEPAL)





Pierre CREPEAUX : Chargé de mission air-bruit à la mission écologie urbaine du Grand Lyon de 2004 à 2009 – Chargé de mission Plan climat à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain
Coralie ECHINARD : Chargée de mission gouvernance économique à la direction du marketing et de la stratégie économique de la Délégation Générale au Développement Economique et International de 2006 à 2010 – Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain du Grand Lyon






Vers une politique énergétique communautaire

Pierre CREPEAUX : Chargé de mission air-bruit à la mission écologie urbaine du Grand Lyon de 2004 à 2009 – Chargé de mission Plan climat à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain
Coralie ECHINARD : Chargée de mission gouvernance économique à la direction du marketing et de la stratégie économique de la Délégation Générale au Développement Economique et International de 2006 à 2010 – Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain du Grand Lyon






Le développement durable met en évidence les limites de l’action publique et la nécessité d’une mobilisation de tous les grands lyonnais

Pierre CREPEAUX : Chargé de mission air-bruit à la mission écologie urbaine du Grand Lyon de 2004 à 2009 – Chargé de mission Plan climat à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain
Coralie ECHINARD : Chargée de mission gouvernance économique à la direction du marketing et de la stratégie économique de la Délégation Générale au Développement Economique et International de 2006 à 2010 – Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain du Grand Lyon





Bruno CHARLES : Directeur de la maison rhodanienne de l’environnement de 2005 à 2008 – Vice-président du Grand Lyon chargé de la démarche prospective en matière énergétique et du pilotage et de l’animation des outils du développement durable (agenda 21, plan climat, plan éducation au développement durable, observatoire des changements écologiques) depuis 2008





Nadia MABILLE : Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la prospective puis à la Délégation générale au développement urbain du Grand Lyon de 2003 à 2010 – Chargée de mission au Syndicat d’Etudes et de Programmation de l’Agglomération Lyonnaise (SEPAL)






La nature dessine l’avenir de la ville : biodiversité, renaturation, fleuves…

Yves VERILHAC : Directeur de la Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature (FRAPNA) de 1981 à 1991 – Conseiller en écologie urbaine auprès du président de la Communauté Urbaine de Lyon de 1991 à 1995 – Chargé de la création puis directeur du Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche de 1996 à 2005 - Directeur de l’Atelier Technique des Espaces Naturels (ATEN)





Jean VILLIEN : Chargé d’études Environnement à l’Agence d’Urbanisme de Lyon de 1980 à 1990 – Directeur de la mission Écologie Urbaine de la Délégation Générale au Développement Urbain du Grand Lyon depuis 1990





Franck SCHERRER : directeur de l’Institut d’Urbanisme de Lyon, auteur d’une thèse sur le rôle de l’assainissement dans la construction politique de l’agglomération lyonnaise





Jacky VIEUX : Directeur des affaires culturelles de la ville de Givors de 1982 à 1989 – Directeur de la Maison du Fleuve Rhône depuis 1989





Fabienne CRESCI : entre à la Communauté Urbaine en 1990 – Responsable du bureau d’études de la direction de voirie jusqu’en 1997 – Chef de projet à la mission tramway jusqu’en 2002 – Chef de projet tramway à Saint-Etienne Métropole – Directrice du développement urbain à la ville de Saint-Etienne jusqu’en 2008 – Déléguée générale du développement urbain au Grand Lyon






S’adapter au changement climatique

Pierre CREPEAUX : Chargé de mission air-bruit à la mission écologie urbaine du Grand Lyon de 2004 à 2009 – Chargé de mission Plan climat à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain





Jean-Charles CASTEL : Chargé d’études puis directeur du département planification, prospective et transport à l’agence d’urbanisme pour le développement de l’agglomération lyonnaise de 1991 à 2000 – Chef de groupe Observation urbaine au Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques (CERTU)



Laisser un commentaire