Relever le défi du siècle : un plan climat pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’agglomération lyonnaise



Publié dans l'épisode n°12 - De l'écologie urbaine au développement durable le Mercredi 1 décembre 2010.
photo

La raffinerie et l'autoroute A6 à Feyzin en 2004 (© Agence d'urbanisme - Lyon)

Depuis 2005, la seconde orientation stratégique de l’Agenda 21 du Grand Lyon porte sur la lutte contre l’effet de serre et se décline notamment par la l’élaboration et la mise en œuvre d’un Plan Climat. Ce dernier marque la volonté du Grand Lyon, et plus largement de l’agglomération lyonnaise, de prendre sa part de responsabilité dans l’application des engagements pris par l’Union Européenne et la France en matière de lutte contre le changement climatique. Ainsi, le Plan Climat du Grand Lyon fait sien les objectifs de réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre (GES) et des consommation d’énergie et d’accroissement à 20% de la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique fixés pour 2020 à l’échelle européenne.

Partant du constat que l’institution communautaire ne peut apporter à elle seule les réponses suffisantes pour faire face à ce défi majeur, le Plan Climat distingue trois échelles d’intervention : Les activités et le patrimoine propres de l’institution (bâtiments et véhicules, marchés publics, équipements industriels d’assainissement et de traitement des déchets…) qui représentent entre 1 et 5% des GES émis sur le territoire du Grand Lyon et un fort enjeu d’exemplarité ; Les politiques publiques mises en oeuvre ou planifiées par la Communauté urbaine (urbanisme, déplacement des personnes, habitat social, développement économique…) qui ont un impact sur environ 20% des GES émis sur le territoire ; Toutes les autres activités du territoire (une partie des déplacements des biens et personnes, notamment en transit, activités économiques, construction et gestion des bâtiments à usage résidentiel, économique, d’intérêt général …).

Portée par la cellule Plan Climat de la Direction de la Planification et des politiques d’Agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain, cette démarche articule différents éléments : le diagnostic des émissions de GES dans l’agglomération et des marches à gravir ; la construction d’une scène de gouvernance d’agglomération autour de la problématique de lutte contre le changement climatique ; la définition de différents scénarios d’action permettant d’atteindre les objectifs fixés.






L’origine du plan climat

Pierre CREPEAUX : Chargé de mission air-bruit à la mission écologie urbaine du Grand Lyon de 2004 à 2009 – Chargé de mission Plan climat à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain
Coralie ECHINARD : Chargée de mission gouvernance économique à la direction du marketing et de la stratégie économique de la Délégation Générale au Développement Economique et International de 2006 à 2010 – Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain du Grand Lyon






Une première étape fondatrice : établir un diagnostic climatique à l’échelle de l’agglomération lyonnaise

Bruno CHARLES : Directeur de la maison rhodanienne de l’environnement de 2005 à 2008 – Vice-président du Grand Lyon chargé de la démarche prospective en matière énergétique et du pilotage et de l’animation des outils du développement durable (agenda 21, plan climat, plan éducation au développement durable, observatoire des changements écologiques) depuis 2008





Pierre CREPEAUX : Chargé de mission air-bruit à la mission écologie urbaine du Grand Lyon de 2004 à 2009 – Chargé de mission Plan climat à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain
Coralie ECHINARD : Chargée de mission gouvernance économique à la direction du marketing et de la stratégie économique de la Délégation Générale au Développement Economique et International de 2006 à 2010 – Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain du Grand Lyon






Fin 2007, un engagement sur des objectifs chiffrés : les « 3×20 »

Pierre CREPEAUX : Chargé de mission air-bruit à la mission écologie urbaine du Grand Lyon de 2004 à 2009 – Chargé de mission Plan climat à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain
Coralie ECHINARD : Chargée de mission gouvernance économique à la direction du marketing et de la stratégie économique de la Délégation Générale au Développement Economique et International de 2006 à 2010 – Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain du Grand Lyon





Nadia MABILLE : Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la prospective puis à la Délégation générale au développement urbain du Grand Lyon de 2003 à 2010 – Chargée de mission au Syndicat d’Etudes et de Programmation de l’Agglomération Lyonnaise (SEPAL)






Identifier le cheminement permettant d’atteindre les objectifs

Pierre CREPEAUX : Chargé de mission air-bruit à la mission écologie urbaine du Grand Lyon de 2004 à 2009 – Chargé de mission Plan climat à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain
Coralie ECHINARD : Chargée de mission gouvernance économique à la direction du marketing et de la stratégie économique de la Délégation Générale au Développement Economique et International de 2006 à 2010 – Chargée de mission Agenda 21 à la Direction de la planification et des politiques d’agglomération de la Délégation Générale au Développement Urbain du Grand Lyon





Bruno CHARLES : Directeur de la maison rhodanienne de l’environnement de 2005 à 2008 – Vice-président du Grand Lyon chargé de la démarche prospective en matière énergétique et du pilotage et de l’animation des outils du développement durable (agenda 21, plan climat, plan éducation au développement durable, observatoire des changements écologiques) depuis 2008



Laisser un commentaire