2005-2006, le lancement du projet de Réseau Express de l’Aire métropolitaine Lyonnaise (REAL) et la nouvelle enquête ménages-déplacements font des déplacements un enjeu métropolitain



Publié dans l'épisode n°11 - La politique des déplacements le Mercredi 1 septembre 2010.
photo

La nouvelle halte ferroviaire de la place Jean Macé à Lyon (© Agence d'urbanisme - Lyon)

Depuis l’explosion de l’équipement automobile des ménages et l’essor du réseau routier interurbain des années 1960-1970, les ménages ont vu leur capacité de mobilité quotidienne décupler. En rupture avec la proximité géographique de la ville dense, la vitesse de circulation offerte par l’automobilité promeut désormais la proximité temps. Celle-ci va permettre aux ménages d’envisager de nouvelles localisations résidentielles plus éloignées de leur lieu de travail, celles-ci offrant la possibilité d’accéder au nouveau rêve de la maison individuelle. Ces quarante dernières années, la région lyonnaise a ainsi connu un puissant mouvement de desserrement résidentiel, enveloppant l’agglomération dense de ce que l’on appellera la « ville diffuse ». Mais si l’habitat se diffuse dans l’espace, les services à la population et surtout l’emploi demeurent nettement polarisés par la ville dense. De fait, l’agglomération lyonnaise et ses marges périurbaines vont devenir de plus en plus interdépendantes, la première voyant une part croissante de ses emplois occupés par des actifs en provenance des secondes. La gestion de ces migrations pendulaires est ainsi devenue un enjeu de plus en plus crucial pour le devenir de ce vaste territoire.

C’est pour apporter une réponse à la hauteur de l’enjeu que les principaux acteurs de la politique de déplacements de l’aire urbaine de Lyon (intercommunalités, départements et région) ont décidé d’unir leurs efforts. Sous l’impulsion du Grand Lyon et de la Région Rhône-Alpes, qui est devenue autorité organisatrice des transports ferroviaires régionaux en janvier 2002, ils signent en 2005 un protocole d’accord pour promouvoir les déplacements en transports en commun au sein de la région lyonnaise. Le plan d’action vise à déployer un véritable Réseau Express de l’Aire métropolitaine Lyonnaise (REAL). Il s’agit simultanément d’accroitre l’offre ferroviaire, de favoriser les correspondantes avec les réseaux urbains et interurbains, de faciliter le rabattement des voitures particulières vers les gares et de mettre en place une tarification combinée. Aujourd’hui, cette démarche est pleinement légitimée par le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) de l’agglomération lyonnaise qui fait de la densification du tissu urbain autour des gares un principe d’action majeur pour les années à venir.






Les résultats de l’enquête ménages déplacements de 2006

Michèle VULLIEN : Maire de Dardilly depuis 1995 – Présidente de la Commission Voiries au Conseil général du Rhône de 2001 à 2008 – Vice-présidente du Grand Lyon en charge de la politique des déplacements depuis 2001 – Membre du Conseil Syndical du Syndicat mixte des Transports pour le Rhône et l’Agglomération Lyonnaise (SYTRAL) depuis 2001






Une démarche partenariale

Michèle VULLIEN : Maire de Dardilly depuis 1995 – Présidente de la Commission Voiries au Conseil général du Rhône de 2001 à 2008 – Vice-présidente du Grand Lyon en charge de la politique des déplacements depuis 2001 – Membre du Conseil Syndical du Syndicat mixte des Transports pour le Rhône et l’Agglomération Lyonnaise (SYTRAL) depuis 2001






Les réalisations

Patricia VARNAISON-REVOLLE : Chargé de projet au Sytral de 1989 à 1995 – Chargé d’études au Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques (CERTU) jusqu’en 2000 – Responsable du groupe politique de déplacement au Centre d’Etudes Techniques de Lyon jusqu’en 2006 – Chef du département déplacements durables du CERTU depuis 2006





Michèle VULLIEN : Maire de Dardilly depuis 1995 – Présidente de la Commission Voiries au Conseil général du Rhône de 2001 à 2008 – Vice-présidente du Grand Lyon en charge de la politique des déplacements depuis 2001 – Membre du Conseil Syndical du Syndicat mixte des Transports pour le Rhône et l’Agglomération Lyonnaise (SYTRAL) depuis 2001



Laisser un commentaire