1985-1990, de la création du SYTRAL à la celle de la mission Déplacements de la Communauté Urbaine : la prise en main locale de la gestion des déplacements dans l’agglomération



Publié dans l'épisode n°11 - La politique des déplacements le Mercredi 1 septembre 2010.
photo

Construction du parking des Célestins à Lyon en 1994 (© Agence d'urbanisme - Lyon)

Durant les trois premières décennies d’existence de la Communauté Urbaine, la politique des déplacements urbains renvoie quasi-exclusivement à la gestion des infrastructures routières et à celle des transports en commun. Depuis 1941, c’est le Syndicat des Transports en Commun de la Région Lyonnaise (STCRL) qui a la charge de cette dernière. Présentant la particularité de rassembler la ville de Lyon et le département du Rhône, le STCRL est cependant placé sous la tutelle de l’Etat. En effet, c’est le préfet qui dirige le syndicat et ce sont ses services qui perçoivent les ressources, les attribuent aux entreprises exploitantes et définissent la politique des transports urbains. Le remplacement de la ville de Lyon par la Communauté Urbaine dans les instances du STCRL ne change rien à la situation. Il faut attendre le mouvement de décentralisation et la Loi d’Orientation des Transports Intérieurs (LOTI) de 1982 pour que les collectivités territoriales acquièrent la pleine responsabilité des Autorités Organisatrices des Transports Urbains (AOTU).

A Lyon, cette évolution renvoie à la création en 1985 du Syndicat Mixte des Transports pour le Rhône et l’Agglomération Lyonnaise (SYTRAL), toujours sous l’égide de la Communauté Urbaine et du Conseil Général. Elu du STCRL depuis 1954, Frédéric Dugoujon devient le premier président du SYTRAL et le reste jusqu’en 1989. S’ils s’adjoignent les services de plusieurs conseillers techniques pour les aider à la prise de décision, les élus du comité syndical se reposent d’abord sur l’expertise accumulée par la Société d’Etudes du Métropolitain de l’Agglomération Lyonnaise (SEMALY).

La LOTI confie également aux AOTU la responsabilité de définir une politique globale des déplacements urbains, les Plans de Déplacements Urbains (PDU), par delà leur compétence propre en en matière de transports en commun. Dans l’agglomération lyonnaise, cette question va prendre toute son importance au tournant des années 1990 suite à l’élection de Michel Noir à la mairie de Lyon et à la présidence de la Communauté Urbaine. Ce dernier affirme sa volonté de faire des déplacements une véritable politique d’agglomération et d’en confier la maitrise d’ouvrage à l’institution communautaire. Une mission « déplacements » est créée à cet effet en 1990 au sein de la Délégation Générale au Développement Urbain. Elle doit permettre à la Communauté Urbaine de dépasser son approche essentiellement « automobile » des déplacements urbains pour se poser plus largement la question de la mobilité urbaine. Cette évolution sonne comme une remise en cause des compétences du SYTRAL dont le rapatriement au sein de la Communauté Urbaine sera envisagé. Le SYTRAL a survécu mais au prix d’une réorganisation profonde destinée à faire de lui le véritable « bras armé » du Grand Lyon en matière de politique des déplacements. C’est finalement la SEMALY qui en fait les frais puisqu’elle se voit dépossédée de son expertise générale en matière de transports collectifs, au profit du SYTRAL, et de son statut de société d’économie mixte, puisqu’elle est partiellement privatisée en 1991. Le SYTRAL sortira finalement renforcé de cet épisode, devenant progressivement l’une des AOTU les plus importantes du pays.






La première histoire du Syndicat des Transports en Commun de la Région Lyonnaise (STCRL)

Christian MONTES : Maître de Conférences en géographie, urbanisme et aménagement à l’Université Lyon 2 – auteur d’une thèse sur la place des transports dans les politiques d’aménagement urbain dans l’agglomération lyonnaise de 1960 à 1992






La création du Syndicat des Transports de l’Agglomération Lyonnaise (SYTRAL)

René WALDMANN : ingénieur d’arrondissement à la division des transports au service ordinaire des Ponts et Chaussées de Lyon de 1957 à 1967 - Directeur de la Société d’économie mixte du métropolitain de l’agglomération lyonnaise (SEMALY) de sa création en 1967 à 1990 – Inspecteur régional des transports sur Rhône-Alpes et Auvergne de 1990 à 1995





Patricia VARNAISON-REVOLLE : Chargé de projet au Sytral de 1989 à 1995 – Chargé d’études au Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques (CERTU) jusqu’en 2000 – Responsable du groupe politique de déplacement au Centre d’Etudes Techniques de Lyon jusqu’en 2006 – Chef du département déplacements durables du CERTU depuis 2006






Durant le mandat de Michel Noir, le Sytral récupère l’expertise de la Sémaly en matière de déplacements urbains…

Christian MONTES : Maître de Conférences en géographie, urbanisme et aménagement à l’Université Lyon 2 – auteur d’une thèse sur la place des transports dans les politiques d’aménagement urbain dans l’agglomération lyonnaise de 1960 à 1992





Christian PHILIP : 1er adjoint au maire de Lyon, vice-président de la Communauté urbaine de Lyon et président du SYTRAL (Syndicat mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise) de 1995 à 2001 – maire du 3ème arrondissement lyonnais de 2001 à 2002 – président de l’association avenir transport de 2002 à 2007






…tandis que la Communauté Urbaine développe la sienne

Michel NOIR : Conseiller municipal de Lyon de 1977 à 1983 – Adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Communauté Urbaine en charge des affaires économiques de 1983 à 1989 – Maire de Lyon et président de la Communauté Urbaine de 1989 à 1995





Patricia VARNAISON-REVOLLE : Chargé de projet au Sytral de 1989 à 1995 – Chargé d’études au Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques (CERTU) jusqu’en 2000 – Responsable du groupe politique de déplacement au Centre d’Etudes Techniques de Lyon jusqu’en 2006 – Chef du département déplacements durables du CERTU depuis 2006





Catherine DAVID : Entre à la Communauté Urbaine en 1987 – Ingénieur au sein du service de l’assainissement, en charge de la définition et de la mise en place du système urbain de référence (base de données cartographique centralisée) jusqu’en 1992 – Responsable de la création et de l’encadrement du service d’études circulation-déplacements au sein de la direction de la voirie jusqu’en 1998 – Chargé de mission au sein de la mission tramway, en charge du pilotage des études de circulation, d’opérations de voirie connexes jusqu’en 2000 – Chef de projet de l’extension du Palais des Congrès de la Cité Internationale de Lyon jusqu’en 2006 – Directrice adjointe des grands projets jusqu’en 2008 – Directrice des grands projets jusqu’en 2013 - Directrice de la voirie






Convergence de deux approches des déplacements urbains ?

Catherine DAVID : Entre à la Communauté Urbaine en 1987 – Ingénieur au sein du service de l’assainissement, en charge de la définition et de la mise en place du système urbain de référence (base de données cartographique centralisée) jusqu’en 1992 – Responsable de la création et de l’encadrement du service d’études circulation-déplacements au sein de la direction de la voirie jusqu’en 1998 – Chargé de mission au sein de la mission tramway, en charge du pilotage des études de circulation, d’opérations de voirie connexes jusqu’en 2000 – Chef de projet de l’extension du Palais des Congrès de la Cité Internationale de Lyon jusqu’en 2006 – Directrice adjointe des grands projets jusqu’en 2008 – Directrice des grands projets jusqu’en 2013 - Directrice de la voirie





Patricia VARNAISON-REVOLLE : Chargé de projet au Sytral de 1989 à 1995 – Chargé d’études au Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques (CERTU) jusqu’en 2000 – Responsable du groupe politique de déplacement au Centre d’Etudes Techniques de Lyon jusqu’en 2006 – Chef du département déplacements durables du CERTU depuis 2006






Le SYTRAL s’affirme sous la présidence de Christian Philip

Christian MONTES : Maître de Conférences en géographie, urbanisme et aménagement à l’Université Lyon 2 – auteur d’une thèse sur la place des transports dans les politiques d’aménagement urbain dans l’agglomération lyonnaise de 1960 à 1992





Christian PHILIP : 1er adjoint au maire de Lyon, vice-président de la Communauté urbaine de Lyon et président du SYTRAL (Syndicat mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise) de 1995 à 2001 – maire du 3ème arrondissement lyonnais de 2001 à 2002 – président de l’association avenir transport de 2002 à 2007






La gouvernance de la politique des déplacements depuis l’arrivée de Gérard Collomb

Michèle VULLIEN : Maire de Dardilly depuis 1995 – Présidente de la Commission Voiries au Conseil général du Rhône de 2001 à 2008 – Vice-présidente du Grand Lyon en charge de la politique des déplacements depuis 2001 – Membre du Conseil Syndical du Syndicat mixte des Transports pour le Rhône et l’Agglomération Lyonnaise (SYTRAL) depuis 2001





Patricia VARNAISON-REVOLLE : Chargé de projet au Sytral de 1989 à 1995 – Chargé d’études au Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques (CERTU) jusqu’en 2000 – Responsable du groupe politique de déplacement au Centre d’Etudes Techniques de Lyon jusqu’en 2006 – Chef du département déplacements durables du CERTU depuis 2006



Laisser un commentaire