Les leviers émergents du rayonnement international de la métropole lyonnaise



Publié dans l'épisode n°8 - L’agglomération retrouve une ambition internationale le Lundi 11 janvier 2010.

Aujourd’hui, l’élan international de la métropole fait ressortir deux thématiques qui sont à la fois des terrains de compétition de plus en plus déterminants et des domaines pour lesquelles Lyon semble disposer d’atouts importants : la qualité de vie et l’animation de réseau.

La qualité de vie, en effet, n’est plus une question strictement locale. Elle ne concerne plus seulement les habitants existants. Dans une économie de plus en plus mondialisée, où les entreprises, les élites, les connaissances sont de plus en plus mobiles, la qualité de vie devient un enjeu d’attractivité de plus en plus prégnant : proposer une qualité de vie de haut niveau, c’est aussi se donner les moyens d’attirer à soi les forces économiques, intellectuelles, culturelles… A cet égard, Lyon apparait comme une digne représentante de la ville européenne : histoire multimillénaire, taille humaine, vie culturelle, etc.

A l’heure où les réseaux de toute nature aplatissent et rétrécissent la planète, être connecté ne suffit plus. Pour mieux tirer profit de la richesse de ces réseaux et faire de ceux-ci un tremplin pour la notoriété de la métropole, il parait opportun de passer d’une posture de simple participant à celui de leader. Il s’agit d’être en capacité d’animer la vie du réseau, d’influer sur l’orientation des échanges, le contenu des projets, la coordination des participants, etc. Assez naturellement, Lyon tend à déployer à l’international son « savoir-faire ensemble » qu’elle a si bien su employer pour rassembler ces forces politiques, économiques et universitaires dans le cadre de la Communauté Urbaine, des pôles de compétitivité et de l’Université de Lyon. Ce sens du travail collectif pourrait devenir un élément de d’identification et de reconnaissance de la métropole lyonnaise majeur à l’avenir.



La qualité de vie

Jean-Michel DACLIN : Adjoint au Maire de Lyon et vice-président de la Communauté Urbaine en charge des Relations Internationales, du tourisme et de la coopération décentralisée depuis 2001 à 2008 – Adjoint au Maire de Lyon en charge des relations internationales, des affaires européennes et du tourisme depuis 2008 – Vice-président de la Communauté Urbaine en charge de l’économie, de l’attractivité et du rayonnement depuis 2008


Christophe CIZERON : Consultant au sein du Cabinet Algoé (en charge de l’accompagnement de la démarche Schéma de Développement Economique piloté par l’agence d’urbanisme de Lyon) de 1994 à 2002 - Conseiller technique en charge du développement économique, des relations internationales, de l’enseignement supérieur et de la recherche au cabinet du président du Grand Lyon de 2002 à 2004 – Directeur de cabinet du président du Grand Lyon de 2004 à 2009



La capacité à animer des réseaux d’acteurs

Christophe CIZERON : Consultant au sein du Cabinet Algoé (en charge de l’accompagnement de la démarche Schéma de Développement Economique piloté par l’agence d’urbanisme de Lyon) de 1994 à 2002 - Conseiller technique en charge du développement économique, des relations internationales, de l’enseignement supérieur et de la recherche au cabinet du président du Grand Lyon de 2002 à 2004 – Directeur de cabinet du président du Grand Lyon de 2004 à 2009


Jean-Michel DACLIN : Adjoint au Maire de Lyon et vice-président de la Communauté Urbaine en charge des Relations Internationales, du tourisme et de la coopération décentralisée depuis 2001 à 2008 – Adjoint au Maire de Lyon en charge des relations internationales, des affaires européennes et du tourisme depuis 2008 – Vice-président de la Communauté Urbaine en charge de l’économie, de l’attractivité et du rayonnement depuis 2008



Une action de promotion qui manque de leadership ?

Jean-Marc ROUMILHAC : Chargé de mission à la direction du commerce de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon (CCIL) de 1973 à 1980 – Responsable de la prospection France au sein de l’Agence de développement de la région lyonnaise (ADERLY) jusqu’en 2001 – Directeur général du GIP Mission ingénierie et prospectives Rhône-Alpes (Mipra)
Pierre-Yves TESSE : Chargé d’études à l’Organisations d’Etudes d’Aménagement de l’Aire Métropolitaine lyonnaise (OREAM) de 1966 à 1973 ; Chargé de mission à l’Agence de Développement Economique de la Région lyonnaise (ADERLY) de 1973 à 1990 ; Directeur de l’Animation Economique et de l’Aménagement à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon (CCI) de 1990 à 2006



Laisser un commentaire