La Cité internationale (1989-2006) : un écrin pour les fonctions internationales de Lyon



Publié dans l'épisode n°7 - Les grands projets urbains le Lundi 28 décembre 2009.

Blotti entre une boucle du Rhône et le parc de la Tête d’Or, le site de la Cité internationale est dédié de longue date à l’accueil de fonctions internationales. En 1916, la Ville concède le site, à la Foire de Lyon qui cherche un espace où s’établir. Charles Meysson, architecte, et Camille Chalumeau, ingénieur en chef de la Ville de Lyon, sont chargés de concevoir le Grand Palais. En 1984, l’ancienne Foire Internationale de Lyon déménage à Chassieu et devient Eurexpo. Le site, ainsi libéré, est prêt à accueillir une nouvelle opération d’urbanisme dont la vocation internationale est affirmée dès le départ. La Ville de Lyon décide alors de lancer un concours international qui sera remporté par l’architecte italien, Renzo Piano. Le paysagiste associé à cette aventure est Michel Corajoud, connu pour sa conception du paysage comme une mise en valeur des bâtiments.

En 1989, le plan de composition urbaine conçu par Renzo Piano et Michel Corajoud est définitivement adopté. Il propose une œuvre d’une grande unité, en harmonie avec son environnement naturel, les bâtiments disposés en arc suivant la courbe du fleuve et la ligne des toitures évoquant les serres du parc. La mise en œuvre sera portée par trois maires et présidents de la Communauté Urbaine successifs, Michel Noir, Raymond Barre et Gérard Collomb, chacun apportant sa pierre au projet : le premier démarre les travaux (1993) et lui ajoute un volet logement, le second lui offre son baptême international avec l’accueil du G7 en juin 1996, le troisième mène à bien l’extension du palais des congrès avec la construction de la salle 3000, dont le Grand Lyon reprend la maîtrise d’ouvrage en 2001, qui sera inaugurée en 2006.

Porte nord-est du centre de Lyon, le Cité internationale (224 000 m2) intègre aujourd’hui des équipements tertiaires (centre de congres, bureaux) et culturels (multiplex cinématographique, Musée d’Art Contemporain, etc.) ainsi qu’un pôle résidentiel et hôtelier haut de gamme. Une grande rue piétonne intérieure, véritable épine dorsale du site, relie les divers éléments du site.





François BREGNAC : Chargé d’études à l’Agence d’urbanisme de Lyon de 1979 à 1990 – Responsable du département Environnement et projet urbain de 1990 à 1996 – Directeur scientifique en 1996 – Directeur général de 1997 à 2001 – Directeur général adjoint depuis 2001





Catherine DAVID : Entre à la Communauté Urbaine en 1987 – Ingénieur au sein du service de l’assainissement, en charge de la définition et de la mise en place du système urbain de référence (base de données cartographique centralisée) jusqu’en 1992 – Responsable de la création et de l’encadrement du service d’études circulation-déplacements au sein de la direction de la voirie jusqu’en 1998 – Chargé de mission au sein de la mission tramway, en charge du pilotage des études de circulation, d’opérations de voirie connexes jusqu’en 2000 – Chef de projet de l’extension du Palais des Congrès de la Cité Internationale de Lyon jusqu’en 2006 – Directrice adjointe des grands projets jusqu’en 2008 – Directrice des grands projets jusqu’en 2013 - Directrice de la voirie



1985, Renzo Piano et Francisque Collomb expliquent le projet de Cité Internationale



Laisser un commentaire