1989-1992, la traduction du projet Lyon 2010 en un Schéma Directeur fait ressortir les objectifs structurants des politiques communautaires des années 1990



Publié dans l'épisode n°6 - De la planification de l’espace au projet d’agglomération le Mardi 10 novembre 2009.

Le projet « Lyon 2010 » est présenté de façon élargie à la fin de l’année 1988. Il fait l’objet d’une communication novatrice pour l’époque : une semaine de conférences rassemblant plus de 1 000 personnes puis une « grand messe politique » à la toute nouvelle ENS Sciences. Renforçant l’esprit de concertation avec les « forces vives » de l’agglomération qui a présidé à son élaboration, le projet voit son assise politique démultipliée. Les discours tenus sur l’agglomération et son avenir lors de la campagne municipale de 1989 indiquent que ses orientations trouvent un réel écho auprès des élus : . Le nouveau maire de Lyon, Michel Noir, est aussi celui qui a présidé le groupe de travail sur le développement économique de la démarche Lyon 2010. Elu à la présidence de la Communauté Urbaine, Michel Noir va exprimer sa volonté de mettre en œuvre le projet d’agglomération.

D’une part, il conduit à son terme la démarche Lyon 2010 en décidant la traduction du projet en un nouveau Schéma Directeur. Celui-ci est d’abord approuvé en 1990, mais suite à un vice de procédure, il ne sera véritablement applicable qu’en 1992. Jusqu’à l’adoption du SCOT (schéma de cohérence territorial), prévu en 2010, c’est le document de cadrage en vigueur dans l’agglomération lyonnaise. D’autre part, Michel Noir reprend à son compte les grandes orientations de Lyon 2010 pour dessiner le sens de sa mandature : faire de Lyon une métropole européenne, une agglomération équilibrée et solidaire, une ville où il fait bon vivre. Celles-ci vont avoir un impact très important sur l’organisation et les politiques de la Communauté Urbaine dans les années 1990 et même 2000, avec notamment la mise en place de missions thématiques (écologie urbaine, déplacements, habitat, etc) qui vont en élargir le champ d’intervention.



Témoignages de Jean FREBAULT
La traduction du projet en Schéma Directeur

L’influence du Schéma Directeur

Jean FREBAULT : Directeur de l’agence d’urbanisme de l’agglomération toulousaine de 1971 à 1978 – Directeur de l’Agence d’urbanisme de la communauté urbaine de Lyon de 1978 à 1988 –Directeur de l’Architecture et de l’Urbanisme au ministère de l’Équipement de 1989 à 1994 – Directeur de l’Etablissement public d’aménagement de la ville nouvelle de L’Isle-d’Abeau de 1994 à 1999 – Président de la 5ème section « Aménagement et environnement » au Conseil général des ponts et chaussées depuis 1999 – Président du Conseil de développement du Grand Lyon depuis 2006



Témoignage de Jean-Charles CASTEL : “Lyon 2010 est le seul schéma directeur en France à avoir produit des effets aussi considérables”

Jean-Charles CASTEL : Chargé d’études puis directeur du département planification, prospective et transport à l’agence d’urbanisme pour le développement de l’agglomération lyonnaise de 1991 à 2000 – Chef de groupe Observation urbaine au Centre d’Études sur les réseaux les transports l’urbanisme et les constructions publiques (CERTU)



Témoignage de François BREGNAC : “Dans les années 1990, le Grand Lyon a eu l’intelligence de mettre en œuvre Lyon 2010, de façon presque systématique”

François BREGNAC : Chargé d’études à l’Agence d’urbanisme de Lyon de 1979 à 1990 – Responsable du département Environnement et projet urbain de 1990 à 1996 – Directeur scientifique en 1996 – Directeur général de 1997 à 2001 – Directeur général adjoint depuis 2001



Témoignages de Jean PELLETIER

Jean PELLETIER : Agrégé de géographie ; Professeur de géographie à l’Université Lumière Lyon II de 1958 à 1994 ; Conseiller permanent auprès de l’Organisations d’Etudes d’Aménagement de l’Aire Métropolitaine lyonnaise (OREAM), de l’atelier d’urbanisme de la ville de Lyon (ATURVIL), de l’atelier d’urbanisme de la Communauté Urbaine (ATURCO), de l’agence d’urbanisme de Lyon, de la Communauté Urbaine de Lyon



Laisser un commentaire