Une nouvelle donne politique avec l’arrivée de Louis Pradel à Lyon



Publié dans l'épisode n°0 - L'agglomération avant la Communauté Urbaine le Vendredi 30 janvier 2009.
carte

Louis Pradel

Les années 1960 sont celles qui révèlent le volontarisme de Louis Pradel, nouveau maire de Lyon depuis le décès d’Edouard Herriot en 1957. Rompant avec l’immobilisme de ce dernier, l’édile fonde sa légitimité sur sa capacité à répondre à l’urgence des mutations urbaines en cours. Il s’engage dans un programme tous azimuts de rénovation et de modernisation de la ville de Lyon, avec l’opération de la Part Dieu, le centre d’échange de Perrache et le lancement du métro.

Louis Pradel apparait comme un « élu-patron », très proche des services techniques dont il dirige les chantiers, régulant la scène politique locale, se chargeant en personne de désamorcer les conflits avec les usagers. Louis Pradel sera un personnage incontournable du microcosme politique d’agglomération à partir du moment où la coopération intercommunale lui apparait comme un levier favorable à ses projets.


Témoignages de Charles DELFANTE et Laurent SAUZAY : “Louis Pradel s’est lancé dans un programme d’équipement tous azimuts”

Charles DELFANTE (1926-2012) : Ancien directeur de l’atelier d’urbanisme de la ville de Lyon (ATURVIL) et de l’atelier d’urbanisme de la Communauté Urbaine (ATURCO), Conseiller permanent auprès de l’agence d’urbanisme de Lyon
Laurent SAUZAY : Chargé de mission au Syndicat mixte d’études et de programmation de l’agglomération lyonnaise (SEPAL) ; auteur d’une thèse sur la vie politique à Lyon sous Louis Pradel



Louis Pradel visite les chantiers de Lyon



Témoignage de Jacques MOULINIER : “Un nouveau souffle dans la ville centre mais une agglomération qui n’est pas encore rassemblée”

Jacques MOULINIER (1938-2010) : Fondateur et responsable de la revue « Lyon Forum » entre 1968 et 1978, qui traitait de la vie politique, culturelle et économique de Lyon ; Conseiller municipal de la ville de Lyon et Vice-président de la Communauté Urbaine de 1977 et 2001 (en charge successivement de l’urbanisme, des nouvelles technologies de communication, du développement économique et international, de la stratégie d’agglomération)



Un commentaire pour “Une nouvelle donne politique avec l’arrivée de Louis Pradel à Lyon”

  1. Serge-S. DERDERIAN | Vendredi 30 janvier 2009 à 5:35

    Compte tenu du programme ambitieux de Louis PRADEL de sortir la ville de Lyon de cet immobilisme décrit par Laurent SAUZAY, de La naissance de ces innombrables chantiers tous azimuts nécessitant, aux dires de Charles DELFANTE, toute la volonté des directeurs des services du Ministère de la Construction pour l’encadrer, la question pourrait se poser de savoir si l’acte de création apparemment autoritaire par l’Etat de la Communauté Urbaine n’aurait été une manière pour ce dernier de s’assurer une forme de maîtrise de cette partie du territoire.
    La question reste pendante.

Laisser un commentaire