Le virage des années Noir (1989-1995) : la voie du leadership d’agglomération



Publié dans l'épisode n°4 - L'affirmation du pouvoir d'agglomération le Vendredi 19 juin 2009.
photo

Avec Michel Noir, la Courly devient le Grand Lyon

Elu à la majorité absolue à la présidence de la Communauté Urbaine, Michel Noir incarne d’emblée la rupture avec son prédécesseur. Maire médiatique, il est le symbole d’une nouvelle génération d’élus, souvent issus des entreprises, qui défendent une conception managériale du rôle de l’élu local, homme politique entrepreneur, homme d’organisation et stratège. Alors que Francisque Collomb les avait mis entre parenthèse, Michel Noir renoue avec les grands projets. Exprimant des ambitions fortes pour l’agglomération, il impose le « Grand Lyon » aux intérêts communaux.

Cette volonté d’accélération de Michel Noir va se traduire par une centralisation du pouvoir décisionnel entre les mains d’une petite dizaine de personnes. Fraction restreinte de l’exécutif communautaire, ce groupe a vocation à permettre la rapidité et l’efficacité de l’action de la Communauté Urbaine. Ce dispositif se combine avec la mise en place de circuits hiérarchiques courts : les élus et le Secrétaire Général sollicitent directement les personnes qui gèrent les dossiers. S’appuyant enfin sur un cabinet fortement doté, cette volonté de leadership vaut à Michel Noir d’être fréquemment accusé par l’opposition de personnaliser le pouvoir. En même temps, cette organisation apparait comme le catalyseur de nombreux projets qui transformeront l’institution communautaire et la physionomie de l’agglomération.



Discours de Michel NOIR à propos de sa victoire à Lyon

Quicktime est nécessaire pour visionner les vidéos INA. Actualiser la page en cas de problème de lancement des vidéos.



Un diagnostic de départ

Michel NOIR : Conseiller municipal de Lyon de 1977 à 1983 – Adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Communauté Urbaine en charge des affaires économiques de 1983 à 1989 – Maire de Lyon et président de la Communauté Urbaine de 1989 à 1995






Inscrire les politiques communautaires dans une stratégie d’agglomération

Michel NOIR : Conseiller municipal de Lyon de 1977 à 1983 – Adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Communauté Urbaine en charge des affaires économiques de 1983 à 1989 – Maire de Lyon et président de la Communauté Urbaine de 1989 à 1995


Pierre DUCRET : Secrétaire général de la Communauté Urbaine de Lyon de 1990 à 1996


Guy BARRIOLADE : Directeur de cabinet de Michel Noir à la Communauté Urbaine de Lyon de 1990 à 1995 – Secrétaire général de la communauté urbaine de Lyon de 1995 à 2001


Gilles BUNA : Conseiller municipal de la ville de Lyon de 1989 à 1995 – Maire du 1er arrondissement et Conseiller communautaire de 1995 à 2001 – Adjoint au Maire de Lyon en charge de l’Urbanisme et du Développement durable et Vice-président de la Communauté Urbaine en charge de l’Urbanisme et de à l’Aménagement de 2001 à 2008 – Adjoint au Maire de Lyon en charge de l’aménagement et de la qualité de vie et Vice-président chargé de l’Urbanisme appliqué et opérationnel, projets urbains et grands projets d’équipement depuis 2008 – Vice-président de l’agence d’urbanisme de Lyon de 1995 à 2004, puis Président depuis 2004


Pierre PIJOURLET : entre à la Communauté Urbaine en 1970 - ingénieur au Service de l’aménagement urbaine jusqu’en 1974 – ingénieur au sein du Groupe Planification placé auprès de la Direction générale jusqu’en 1975 – responsable de la subdivision du plan de la ville Lyon jusqu’en 1981 – Ingénieur au sein de la Mission Gerland – participe à la création du Système Urbain de Référence et du centre de données urbaines – participe à la maitrise d’ouvrage de la Communauté Urbaine en matière d’informatique jusqu’en 1998 – Responsable de la mise en place du réseau mutualisé pour les télécommunications jusqu’en 2001 – Directeur adjoint des opérations à la direction de la voirie jusqu’en 2012


Bernard JOUVE (1965-2009) : Directeur du Laboratoire de Recherches Interdisciplinaires Ville, Espace, Société (R.I.V.E.S.) de l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat (ENTPE) ; Coordonnateur de la Chaire UNESCO « Politiques urbaines et citoyenneté »
Hommage de l’Association Française de Science Politique






Moderniser l’institution

Michel NOIR : Conseiller municipal de Lyon de 1977 à 1983 – Adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Communauté Urbaine en charge des affaires économiques de 1983 à 1989 – Maire de Lyon et président de la Communauté Urbaine de 1989 à 1995


Guy BARRIOLADE : Directeur de cabinet de Michel Noir à la Communauté Urbaine de Lyon de 1990 à 1995 – Secrétaire général de la communauté urbaine de Lyon de 1995 à 2001


Pierre DUCRET : Secrétaire général de la Communauté Urbaine de Lyon de 1990 à 1996


Bernard JOUVE (1965-2009) : Directeur du Laboratoire de Recherches Interdisciplinaires Ville, Espace, Société (R.I.V.E.S.) de l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat (ENTPE) ; Coordonnateur de la Chaire UNESCO « Politiques urbaines et citoyenneté »
Hommage de l’Association Française de Science Politique



Un leadership assumé

Michel NOIR : Conseiller municipal de Lyon de 1977 à 1983 – Adjoint au maire de Lyon et vice-président de la Communauté Urbaine en charge des affaires économiques de 1983 à 1989 – Maire de Lyon et président de la Communauté Urbaine de 1989 à 1995


Guy BARRIOLADE : Directeur de cabinet de Michel Noir à la Communauté Urbaine de Lyon de 1990 à 1995 – Secrétaire général de la communauté urbaine de Lyon de 1995 à 2001


Pierre DUCRET : Secrétaire général de la Communauté Urbaine de Lyon de 1990 à 1996


Bruno POLGA : 1er adjoint au Maire de Saint-Priest de 1977 à 1983, Maire de Saint-Priest de 1983 à 2003, Conseiller communautaire de 1983 à 2008, Vice-président de la Communauté Urbaine de 1995 à 2008 (en charge successivement de l’eau et de l’assainissement, de l’habitat, de la propreté)


Bernard JOUVE (1965-2009) : Directeur du Laboratoire de Recherches Interdisciplinaires Ville, Espace, Société (R.I.V.E.S.) de l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat (ENTPE) ; Coordonnateur de la Chaire UNESCO « Politiques urbaines et citoyenneté »
Hommage de l’Association Française de Science Politique


Franck SCHERRER : directeur de l’Institut d’Urbanisme de Lyon, auteur d’une thèse sur le rôle de l’assainissement dans la construction politique de l’agglomération lyonnaise



Laisser un commentaire