Episode n°4: L’affirmation du pouvoir d’agglomération, d’une logique de mutualisation technique à une démarche de développement global



Publié dans l'épisode n°4 - L'affirmation du pouvoir d'agglomération le Vendredi 19 juin 2009.

photo

Le confluent du Rhône et de la Saône

Après avoir évoqué la période fondatrice de la montée en puissance des services urbains communautaires et de leurs infrastructures techniques, cet épisode ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire de la Communauté Urbaine. Au tournant des années 1980, alors que la crise économique s’installe en France, et face à laquelle les politiques étatiques vont se révéler impuissantes, le concept de « développement local » va prendre son essor. Il appelle une amplification du rôle de l’institution communautaire dans le pilotage du développement de l’agglomération. Cette évolution empruntera plusieurs chemins complémentaires qui seront tour à tour évoqués dans les cinq prochains épisodes : l’affirmation de l’agglomération comme échelon de référence pour concevoir et mettre en œuvre les politiques publiques locales ; la prise en main directe de la compétence urbanisme par la Communauté Urbaine ; une réappropriation de la réflexion stratégique sur le devenir de l’agglomération ; le lancement de plusieurs grands projets urbains ; la réaffirmation d’une ambition internationale.

L’histoire va montrer que l’affirmation de la Communauté Urbaine ne va pas de soi, qu’elle ne se décrète pas. La création de la Communauté Urbaine ne donne pas lieu à la mise en place instantanée d’un pouvoir d’agglomération et il faudra de longues années pour que l’institution communautaire soit davantage qu’un outil d’équipement des communes et un relais de financement des politiques d’aménagement définies par les services de l’Etat. Construire une réflexion sur l’intérêt d’agglomération, prendre des décisions au nom du développement futur de l’ensemble du territoire communautaire, se donner les moyens de conduire de véritables politiques d’agglomération demandent une configuration politique favorable. Pour trouver la bonne recette, différents ingrédients ont été réunis: leadership politique, esprit de conciliation et de compromis, expertise d’agglomération, etc.


Avec les témoignages vidéos de :

Guy BARRIOLADE, François BREGNAC, Jean-Pierre BUE, Gérard CAVIGLIA, Maurice CHARRIER, Jacky DARNE, Pierre DUCRET, Jean FREBAULT, Louis GUILLEMOT, Bernard JOUVE, Patrick LUSSON, Pierre MALHIERE, Michel NOIR, Jean PELLETIER, Pierre PIJOURLET, Bruno POLGA, Michel REPELLIN, Michel RIVOIRE, Franck SCHERRER, Christine SERVILLAT


Au sommaire de cet épisode :

  • Les années 1970 : entre guichet des communes et serviteur de l’Etat, la Communauté mutualise les compétences techniques (voir les vidéos)
  • La fin des « Trente glorieuses » (1945-1975) annonce une amplification du pouvoir d’agglomération (voir les vidéos)
  • La présidence de Francisque Collomb (1977-1989) voit l’arrivée d’une nouvelle génération d’élus, porteuse d’une ambition inédite pour l’agglomération (voir les vidéos)
  • 1983, une bataille pour la démocratie s’achève : l’ensemble des communes est désormais représenté au conseil de communauté (voir les vidéos)
  • Le virage des années Noir (1989-1995) : la voie du leadership d’agglomération (voir les vidéos)
  • La gouvernance communautaire selon Raymond Barre (1995-2001) : alliances avec l’ensemble des forces politiques, entrée dans le développement global (voir les vidéos)
  • Le pouvoir d’agglomération sous Gérard Collomb : entre continuité et proximité (voir les vidéos)
  • Une constante depuis les années 1980 : la continuité des projets au fil des mandats politiques (voir les vidéos)
  • Vers une consolidation du pouvoir d’agglomération ? (voir les vidéos)
  • Au prochain épisode


  • Laisser un commentaire